LogoLogo

Un traitement oral pour le diabète de type 1 autorisé pour la première fois dans l’UE

La classe SGLT2 est actuellement à l'étude en vue de son utilisation chez les personnes atteintes de diabète de type 1. L'UE vient toutefois d'en approuver un, ouvrant la voie au premier traitement oral pour le diabète de type 1 dans l'UE.


0
Partager

European Union map with stars

Le 25 mars dernier, la Commission européenne a approuvé l’utilisation de la dapagliflozine d’AstraZeneca (AZ) (commercialisée sous le nom de Forxiga dans l’UE) en complément de l’insuline pour le diabète de type 1 chez les personnes affichant un IMC d’au moins 27 kg/m².  La dapagliflozine contribue à réduire le taux de glycémie en aidant les reins à éliminer le glucose présent dans le sang et à l’excréter dans l’urine. Il s’agit du premier traitement oral pour le diabète de type 1 approuvé dans l’UE.  Le SGLT2 fait actuellement l’objet d’un examen réglementaire aux États-Unis (sous le nom de Farxiga) et au Japon en vue de son utilisation en tant que traitement complémentaire à l’insuline chez les adultes atteints de diabète de type 1, et une décision est attendue aux premier et deuxième semestres 2019, respectivement, d’après Astra Zeneca.

Le 22 mars dernier, la FDA (États-Unis) a rejeté la sotagliflozine de Sanofi et de Lexicon Pharmaceuticals (commercialisée sous le nom de Zynquista), un autre antidiabétique oral de la classe SGLT2. Présentée dans un article antérieur de Diabetes Voice, la sotagliflozine est un double inhibiteur oral de SGLT-1 et SGLT-2, deux protéines qui influencent l’absorption et l’élimination du sucre (glucose) par les intestins et les reins, avec pour résultat une amélioration du contrôle glycémique, une réduction du poids et de la tension artérielle et une diminution de la variabilité des taux de glycémie. Le comité consultatif de la FDA était divisé quant à l’approbation du médicament en raison de la hausse de l’incidence de l’acidocétose diabétique (ACD), une complication potentiellement mortelle.  En effet, l’ACD est un risque observé avec tous les inhibiteurs de SGLT dans le diabète de type 1, y compris la dapagliflozine.

La sotagliflozine a en revanche reçu des avis positifs de l’Agence européenne des médicaments en raison de la baisse des taux d’HbA1c et de la diminution du poids corporel qu’elle provoque, malgré un taux d’ACD de 3-4 %.  Le groupe de contrôle a pour sa part affiché un taux inférieur à 1 % dans le cadre du programme de phase 3 Tandem.  La Commission européenne n’a pas encore donné son feu vert pour la commercialisation.

D’après le communiqué de presse d’AZ, l’approbation de la dapagliflozine repose sur des données du programme clinique de phase III DEPICT pour le diabète de type 1. Les données à court terme (24 semaines) et à long terme (52 semaines) du programme DEPICT-1, ainsi que les données à court terme de DEPICT-2, ont montré qu’une dose de 5 mg par jour (administrée en tant que complément oral à une dose d’insuline ajustable chez les patients présentant une glycémie mal contrôlée) se traduisait par une réduction notable et cliniquement significative par rapport aux valeurs de référence de l’HbA1c moyenne, du poids et de la dose journalière totale d’insuline aux 24 et 52 semaines.


Avez-vous quelque chose à dire?
Vos opinions comptent pour nous.
Sans commentaires
You must sign in to post a comment.