LogoLogo

La science de la nutrition détournée expliquée dans un nouveau livre

Marion Nestlé nous aide à comprendre en quoi les études sur les aliments et les produits concernent davantage le marketing que la science.


Partager

Unsavory truth cover

Dans son livre « Unsavory Truth: How Food Companies Skew the Science of What We Eat », Marion Nestle, professeur émérite de nutrition, d’études alimentaires et de santé publique à l’Université de New York (États-Unis), nous aide à comprendre en quoi les études sur les aliments et les produits tiennent davantage du marketing que de la science et sont souvent payées par les sociétés et les associations professionnelles qui vendent ces aliments.

Qu’il s’agisse de l’étude subventionnée par Coca-Cola clamant qu’une activité physique légère permet de neutraliser les calories, des revendications selon lesquelles le bœuf est un aliment sain ou du rapport de chercheurs rémunérés par un groupe professionnel de la myrtille concluant que celles-ci préviennent les troubles de l’érection, tous les acteurs de l’industrie alimentaire savent comment transformer des recherches controversées en profits plantureux. Par exemple, les études sponsorisées par l’industrie des sodas servent essentiellement à répondre aux critiques selon lesquelles les boissons sucrées jouent un rôle déterminant dans l’épidémie d’obésité aux États-Unis.

Coca-Cola a financé une étude sur l’obésité infantile et a conclu que les principaux coupables étaient le faible niveau d’activité physique, le sommeil de mauvaise qualité et le temps excessif passé devant la télévision. Aucune mention n’est faite des boissons sucrées ni de leur lien avec l’obésité infantile et le diabète. Rédigé avec une rigueur et un discernement sans précédent, le livre Unsavory Truth révèle de quelle manière l’industrie alimentaire manipule la science de la nutrition — et propose des solutions pour y remédier. Cliquez sur le texte surligné pour en savoir plus sur Marion Nestle, son blog, Food Politics, ou son nouveau livre Unsavory Truth.


Avez-vous quelque chose à dire?
Vos opinions comptent pour nous.
Sans commentaires