LogoLogo

Hypo-RESOLVE : étude de l’hypoglycémie et de son impact sur le diabète


0
Partager

Hypo Resolve project logo

Dans le cadre du projet de recherche européen Hypo-RESOLVE (Hypoglycaemia – Redefining SOLutions for better liVEs) lancé récemment, 23 experts internationaux de pointe issus du monde universitaire, de l’industrie et de la société civile ont uni leurs efforts pour trouver des solutions plus efficaces pour atténuer le fardeau et les conséquences des hypoglycémies associées au diabète. Le consortium international vise à proposer une classification de l’hypoglycémie fondée sur des données probantes afin d’améliorer le traitement des personnes atteintes de diabète.

Le diabète est une pandémie mondiale, qui affecte actuellement quelque 60 millions d’Européens. L’hypoglycémie est une complication courante et grave du diabète, qui touche plus particulièrement les personnes atteintes de diabète sous insulinothérapie. L’hypoglycémie, qui se caractérise par de faibles taux de glycémie, peut provoquer une diminution des facultés cognitives et des problèmes cardiovasculaires, voire la mort.

Hypo-RESOLVE vise à fournir aux chercheurs et aux cliniciens davantage de données validées sur la condition grâce à :

  • la création d’une base de données clinique viable
  • la réalisation d’études pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents de l’hypoglycémie
  • une série d’analyses statistiques pour définir les indicateurs et les conséquences de l’hypoglycémie
  • Calculer le fardeau financier dans les pays européens

“Notre mission dans le cadre d’Hypo-RESOLVE consiste à proposer une classification de l’hypoglycémie fondée sur des données probantes issues de 100 à 150 essais cliniques récents », explique le Dr Bastiaan de Galan, coordinateur d’Hypo-RESOLVE et interne au sein du département de médecine interne du Centre médical universitaire Radboud aux Pays-Bas. « Ces statistiques nous permettront de déterminer de manière pertinente les seuils de glucose en dessous desquels l’hypoglycémie constitue un risque majeur pour les personnes atteintes de diabète.”

Le Dr Stephen Gough, Chef des services médicaux mondiaux chez Novo Nordisk au Danemark et responsable du projet Hypo-RESOLVE, ajoute : « Ce consortium réunit des leaders mondiaux dans le domaine du diabète dans l’objectif de réduire le fardeau de l’hypoglycémie. Hypo-RESOLVE ouvre la voie à de nouvelles recherches sur des interventions visant à réduire ,la glycémie qui serviront aux personnes atteintes de diabète, aux cliniciens et aux établissements de soins de santé. »

« L’hypoglycémie demeure le problème le plus pressant pour les personnes atteintes de diabète, en particulier le diabète nécessitant de l’insuline, tel que le type 1 », explique le Dr Sanjoy Dutta, Vice-président adjoint de la JDRF, Partenariats internationaux et recherche. « La JDRF est ravie d’être un leader actif de ce vaste partenariat public-privé qui a pour objectif de représenter les intérêts des personnes atteintes de la condition, de comprendre les causes de l’hypoglycémie et d’identifier des solutions pour l’éviter. »

Les intérêts des personnes atteintes de diabète seront au cœur du projet Hypo-RESOLVE, grâce à la mise en place d’un Comité consultatif de patients. Celui-ci s’assurera que les idées, les avis et les souhaits des patients sont pris en compte à tous les niveaux du projet.

“L’hypoglycémie représente un fardeau psychologique immense pour les personnes atteintes de diabète. Nous pensons que le Comité consultatif des patients contribuera à mieux comprendre l’impact de la maladie sur le diabète et aidera au final à améliorer leur vie », a déclaré le Professeur Nam H. Cho, Président de la FID. « Au travers de ce projet, nous espérons également renforcer la sensibilisation du public à l’hypoglycémie en particulier et au diabète en général.”

Hypo-RESOLVE est soutenu par un financement de 26,8 millions d’euros de l’initiative en matière de médicaments innovants (IMI), une entreprise commune de la Commission européenne et de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA), de la JDRF et du Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust.

Les activités du projet ont été officiellement lancées lors d’une réunion des partenaires et des parties prenantes à Copenhague, au Danemark, les 16-17 mai 2018.

 


Avez-vous quelque chose à dire?
Vos opinions comptent pour nous.
Sans commentaires
You must sign in to post a comment.