LogoLogo

Selon une étude, près de 40 millions de personnes devraient être touchées par la pénurie d’insuline d’ici 2030

D'ici 2030, 79 millions de personnes atteintes de diabète de type 2 auront besoin d'insuline pour traiter cette maladie, mais seulement la moitié d'entre elles y auront accès.


25
Partager

Insulin pen

D’après une étude de modélisation publiée dans le journal Lancet Diabetes and Endocrinology, sur les 79 millions d’adultes atteints de diabète de type 2, seule la moitié aura accès à l’insuline d’ici 2030, si le problème actuel n’est pas résolu. L’étude a établi que 79 millions de personnes à travers le monde auront besoin d’insuline pour traiter la maladie, mais que seules 38 millions y auront accès.

L’équipe de chercheurs de l’Université de Stanford a mis au point une microsimulation du fardeau du diabète de type 2 entre 2018 et 2030 dans 221 pays en s’appuyant sur les projections de la prévalence de l’Atlas du diabète (2017) de la Fédération internationale du diabète, ainsi que sur 14 études de cohorte représentant plus de 60 % de la population mondiale atteinte de diabète de type 2 pour les données concernant l’HbA1c, le traitement et le poids corporel. L’étude a estimé le nombre de personnes atteintes de diabète de type 2 qui devraient utiliser de l’insuline, les unités internationales (UI) requises, et les années de vie corrigées du facteur d’invalidité évitées par an à l’aide d’algorithmes de traitement alternatifs ciblant une HbA1c comprise entre 6,5 % et 8 %, une réduction du risque microvasculaire, ou une HbA1c plus élevée pour les personnes âgées de 75 ans et plus.

Sans une amélioration de l’accès à l’insuline, 7,4 % (IC à 95 % 5,8-9,4) des personnes atteintes de diabète de type 2 en 2030 devraient utiliser de l’insuline, un pourcentage qui passerait à 15,5 % (12,0-20,3) si l’insuline était plus largement accessible et prescrite pour parvenir à une HbA1c de 7 % (53 mmol/mol) ou inférieure. D’après le modèle de l’étude, la prévalence du diabète de type 2 devrait continuer à augmenter inexorablement, et 15,5 % des personnes atteintes de ce type de diabète utiliseront de l’insuline en 2030. Cependant, si les objectifs demeurent inchangés et doivent être atteints, on assistera à une pénurie d’insuline.

D’après l’étude, 511 millions d’adultes à travers le monde devraient avoir le diabète de type 2 dans 12 ans, en hausse par rapport aux 406 millions de cette année. Plus de la moitié de ces personnes résident en Chine, en Inde et aux États-Unis.

En outre, la hausse mondiale de la prévalence du diabète de type 2 et le nombre croissant de personnes vivant avec la maladie continuent de faire augmenter la demande et le prix de l’insuline. En 2016, un article publié dans le Journal of the American Medical Association indiquait que le prix du médicament avait quasiment triplé entre 2002 et 2013.

« Ces estimations laissent entendre que les niveaux actuels d’accès à l’insuline sont hautement inadéquats au vu de la projection des besoins, en particulier en Afrique et en Asie, et que davantage d’efforts doivent être faits pour surmonter ce problème sanitaire imminent », a expliqué Sanjay Basu, auteur principal de l’étude et professeur assistant de médecine à Stanford, dans une déclaration. Et d’ajouter « Malgré l’engagement de l’ONU à traiter les maladies non transmissibles et à garantir un accès universel aux médicaments du diabète, la disponibilité d’insuline est limitée dans de nombreuses régions du monde et l’accès est inutilement difficile pour les patients. À moins que les gouvernements ne prennent des initiatives pour assurer la disponibilité d’insuline à prix abordable, son utilisation restera loin d’être optimale. »


Avez-vous quelque chose à dire?
Vos opinions comptent pour nous.
Sans commentaires
You must sign in to post a comment.